Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre, Ruta Sepetys. 

 

Titre : Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre
Auteur : Ruta Sepetys. 
Nombre de tome : 1.
Date de sortie : Paru. 
Genre : Drame, historique. 

 

RésuméLina est une jeune Lituanienne comme tant d'autres. Très douée pour le dessin, elle va intégrer une école d'art. Mais une nuit de juin 1941, des gardes soviétiques l'arrachent à son foyer. Elle est déportée en Sibérie avec sa mère et son petit frère, Jonas, au terme d'un terrible voyage. Dans ce désert gelé, il faut lutter pour survivre dans les conditions les plus cruelles qui soient. Mais Lina tient bon, portée par l'amour des siens et son audace d'adolescente. Dans le camp, Andrius, dix-sept ans, affiche la même combativité qu'elle... Le récit de Lina vous coupera le souffle. Vous n'aurez qu'une envie : faire partager cette histoire aussi terrible qu'exemplaire, qui irradie d'amour et d'espérance. Déjà un classique dans de nombreux pays.

 

Mon avis : ce livre est sublime, poignant. Bien que la famille de Lina, ainsi que Lina, ne soit que pure imagination, il n'en est rien des faits que se déroulent autour d'elle, ce qu'elles traversent. 
L'auteur a recueilli tous les faits auprès de membre de sa famille, de leurs amis. Ils ont raconté ce qu'ils ont vécu durant ces années de cauchermar, de douleur, de cruauté innommable. 
Cette famille fictive est une pointe de douceur, de candeur, d'amour dans la noirceur qui les entoure. On ne peut que souffrir avec eux, mais également espérer, croire en leur libération, en leur vie tout simplement. 

J'ai mis un peu de temps à le commencer. Je pensais que l'histoire se déroulait dans un camps de concertation, et non dans un kolkhoze. Bien que peu de choses changent entre les deux, le contexte politique est différent, nous ne sommes plus dans la même optique selon les précurseurs de ces horreurs. 
Néanmoins, le combat de ses personnes emprisonnées reste le même : la survie. 

L'écriture est douce. En plus d'inclure la famille pour rendre l'histoire moins "violente", l'auteur écrit de manière légère. Elle ne veut pas nous terroriser en nous retraçant ces faits historiques, elle veut juste nous mettre au courant, nous informer ce que beaucoup ont traversé dans un silence glaçant. 

Je vous conseille ce livre, une fois commencé, on ne s'arrête plus! 

 

La première de couverture : j'ai craqué sur cette couverture qui parle beaucoup : l'espoir est toujours là. Caché à notre vue. Mais tout près.

 

Ce qu'il n'ont pas pu nous prendre

 

L'avez-vous lu? 
Qu'en avez-vous pensé?