Au fil de mes pensées...

vendredi 31 août 2012

Un mot sur...

Le garçon en pyjama rayé, John Boyne.

 

Titre : Le garçon en pyjama rayé.
Auteur : John Boyle.
Nombre de tome : 1.
Date de sortie : Paru.
Genre : Histoire, Drame.

 

Résumé : Vous ne trouverez pas ici le résumé de ce livre. On dira simplement qu'il s'agit de l'histoire du jeune Bruno que sa curiosité va mener à une rencontre de l'autre côté d'une étrange barrière. Une de ces barrières qui séparent les hommes et qui ne devraient pas exister.

 

Mon avis : Ce livre m'a énormément déçue. Je l'ai commandé et je n'ai pas cherché à vérifier s'il était un témoignage ou non.
Et en le lisant, on se rend compte que non, il est totalement fictif. On a très peu de faits historiques présents qui pourraient nous dire que ce livre est réellement historique. A part la date, le nom du camps et le pays.

A la base ce livre est un livre pour "enfant" (du moins l'édition que je possède (oui, je n'ai pas fait attention encore une fois...)) et donc il est normal que l'écriture n'est pas adapté pour eux (logique). Donc l'écriture m'a plu, elle est plaisante à lire mais répétitif tout au long du livre. Plusieurs phrases réapparaissent ce qui rend le livre un peu lourd.
Ensuite, le personnage principal a 9 ans, mais si je ne l'avais pas su, je lui aurais donné 25 ans au vue de sa façon de parler, ainsi qu'à sa soeur qui a 12 ans. Je n'ai pas du tout aimé ce langage qui ne leur ai pas approprié, ça ne rend pas crédible l'histoire que l'auteur tente de me faire apprécier.
Le seul côté enfantin, ce sont les noms que les enfants n'arrivent pas à prononcer. Auschwitz devient donc Hoche-Vite. Le Führer est le Fourreur.
Et le côté naïf de Bruno est touchant, bien que parfois agaçant.
A côté de cela, forcèment on s'attache à l'histoire, malgré le fait qu'elle est racontée à demi-mot. On veut en savoir plus, ce qui en résultera.

Et la fin est on ne peut plus que déconcertante. Tragique.

La première de couverture :

 

 

L'avez-vous lu?
Qu'en pensez-vous?

 

 

Posté par Eninera à 18:06 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


samedi 28 juillet 2012

Zoom sur...

L'Ardèche! 
Le département très cher à mon coeur. Et comme la nostalgie me tient ce soir, j'en profite pour vous en parler. 

J'y suis allée la première fois, il y a 8 ans, ma mère nous voulant la faire découvrir après y avoir été toute son enfance. 
J'étais très réticente, un "sacrifice" ayant été nécessaire pour ces vacances. Je ne m'attarderais pas là-dessus. Même si de l'eau a passé sous les ponts, ce n'est pas très glorieux pour certaines personnes...
Passons. 

 

L'Ardèche,pour moi, c'est la plus belle région de France. On y trouve de petits villages nichés dans les montagnes, de magnifiques châteaux, des chemins escarpées, des  rivières, des forêts, des maisons en pierres, un calme reposant, des vieilles villes, des vignes, des champs, de spectaculaires orages, des arbres qui tombent à la moindre petite brise, les balades à vélo ou à pied, des pentes et montées à te couper le souffle, des averses imprévisibles et torrentielles, le pain ardèchois (un régal), de magnifiques endroits, et un extraodinaire soleil!


L'Ardèche, c'est magique. 
N'importe où l'on pose son regard on rencontre une montagne. On en est entouré. Le soleil y brille constament. Il y fait super chaud même s'il y a une toute petite brise qui vient nous rafraîchir de temps en temps. Quand on regarde au dessus des montagnes, on ne voit presque pas de nuages qui s'y baladent.  Alors pour trouver de l'ombre vaut mieux un arbre lol. Ou alors se balader un lendemain d'orage, c'est radical, il n'y a pas de soleil ce jour-là.


Il y a les riviéres et leurs différentes couleurs. Elles varient souvent en fonction du soleil, du niveau de la profondeur, de la couleur du fond, de sa force... De plus, elles ont creusé des grottes tout le long de leurs cours, et on peut y avoir sa diminution au fil du temps. 
Les villes ont, pour beaucoup, une vieille ville. On y accède par de petites ruelles. J'adore les vieilles villes. Toutes les maisons sont en pierre. C'est très beau. Même dans les maisons et magasins on  retrouve la pierre.
Il y a beaucoup de forêts où l'on peut s'y balader notament le bois de Païolive. On peut y découvrir ce que le temps a sculpté : les roches se sont polies et certaines formes représentent des animaux : un ours, un lion, un éléphant qui lui peut aussi être un géant. En bref, c'est à soi d'y voir ce que l'on veut =)
C'est la campagne, même les villes ne sont pas énormes et ne ressemblent pas à nos villes d'ici. On a l'impression que c'est plus lent, que l'on vit plus doucement. A part durant les vacances, il n'y a pas beaucoup de monde. 
Et il y a le temps. Le soleil. J'adore (même si les deux premières années, il m'a méchamment brûlée). La pluie peut arriver n'importe quand et amener dans son sillage l'orage, qui frappe fort. On l'entend résonner entre les montagnes...

 

L'Ardèche c'est tout ça, mais c'est tellement si peu quand on le lit ici. Il faut la voir, pour savoir, pour ressentir...

6

090-10404897d01

090-10404911cd8

090-10404927a26

14745_1278505001244_1188583314_30896783_3876575_n

 

 

Vous connaissez? 
Vous aimez? 

mercredi 25 juillet 2012

Un mot sur...

L'enfant de la chance, Thomas Buergenthal.

 

Titre : L'enfant de la chance
Auteur : Thomas Buergenthal.
Nombre de tome : 1.
Date de sortie : Paru.
Genre : Drame, Histoire. 

 

Résumé : Né en 1934 de parents juifs allemands, Thomas n'a pas cinq ans quand il connaît successivement ghetto et camps de travail, en Slovaquie puis en Pologne. Ensuite, ce sera Auschwitz, où il va être séparé de sa mère, puis de son père. Alors pourquoi se dit-il "enfant de la chance" ? D'abord parce qu'il a eu cinq ans pour apprendre à survivre dans des conditions inhumaines. Ensuite parce qu'il a échappé à la terrible sélection, à Birkenau, où aucun enfant n'était épargné. Il a traversé l'enfer, tous les jours, jusqu'à onze ans. Devenu juge à la Cour internationale de justice de La Haye, il fait de cette période un récit stupéfiant. Il ne commente pas, ne conclut pas, il redevient le petit garçon pour qui chaque cuillerée de soupe était une question de vie ou de mort.

 

Mon avis : C'est d'abord la couverture qui m'a attirée, comme à chaque fois quasiment. Puis ensuite le résumé. Il nous décrit la vie dans les camps et ce pour tout le livre. Ce qui n'est pas la cas.
Nous avons moins de la moitié du livre consacrée à la vie durant la seconde guerre mondiale. 
Nous savons tout depuis sa naissance, datant d'avant guerre, mais aussi après ; les retrouvailles avec divers personnes, son départ pour les États-Unis etc. 
Au final, nous apprenons très très peu de la vie dans un camp. Alors que le résumé nous promettait le contraire. 
Je ne dis pas que le livre n'en est pas moins intéressant, ça serait faux. L'histoire, les faits, même peu nombreux, sont tout autant d'informations glanées qui me font apprendre encore un peu plus sur la vie dans les ghettos, dans les camps avec les sélections etc. 
J'ai été simplement déçue qu'il y a si peu, qu'il ne donne pas énormément de détails. 

L'écriture est agréable à lire, bien que assez simpliste. Mais cela ne concerne que son récit. Dans l'épilogue, ce n'est plus un petit garçon qui nous raconte ce qu'il a vécu, mais bien un juriste international qui nous explique, bien trop longuement à mon goût, son métier. 

Je suis donc assez mitigée sur la globalité du livre, pas assez de détails pour moi, et trop de superflus, comme l'épilogue. Mais l'histoire, les faits, restent intéressants à connaître.

 

La première de couverture

 

1236258

 

 

L'avez-vous lu? 
Qu'en pensez-vous?

Posté par Eninera à 21:22 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

lundi 23 juillet 2012

Zoom sur...

La ville de Soissons! 
Je suis allée dans cette ville avec 5 amis samedi. Nous sommes partis vers 10h30, avec un programme on ne peut plus alléchant!
Seulement, nous avons été on ne peut plus déçus! Surtout moi, et une amie, férues d'histoire que nous sommes. 

 

Tout d'abord, visite la crypte de St-Médard qui se trouve dans la cour...d'un centre éducatif scolaire! Oui, enfin normal pour un monument historique! 
Nous avons fini par apprendre que le site n'est ouvert que lors de la journée du patrimoine. 
Voici quelques photos : 

Soissons 050

Soissons 061

Soissons 071

 

 

Après cette première déception, direction l'Abbaye St-Jean-des-Vignes, également classé monument historique, mais ouvert au public. 
On l'entre par un portail pour découvrir les restes de cette abbaye qui devait être colossal. Il ne reste que la façade, le réfectoire et le cloître, le tout magnifique. La façade tout à fait gothique nous présente quelques gargouilles et autres statues encore intactes. Le réfectoire a été restauré, et je doute que l'on lui ai rendu sa couleur d'origine.
Je trouve dommage que nous n'ayons pas accès à tout, des barrières étant installées inutilement. 

Voici quelques photos : 

 

Soissons 079

Soissons 084

Soissons 101

Soissons 110

 

De là, direction la Cathédrale St-Gervais-et-St-Protais. Monument on ne peut plus magnifique. J'aime la quiétude qui s'en dégage, l'harmonie du lieu. 
Je ne suis pas adepte de la religion, bien au contraire, mais j'admire, apprécie, adore ces bâtiments. Si j'en ai la possibilité, je les visite à chaque fois. L'architecture est admirable, détaillée, conservée, majestueuse. 
J'espère que les photos parleront pour moi : 

Soissons 147

Soissons 150

Soissons 155

Soissons 175

Soissons 176

 

Enfin le clou de la journée, et non pas des moindres, le château de Coucy-la-merveille et son spectacle médiévale. Après un petit pic-nique au pied des remparts, on suit la route pour aller à l'encontre de cette ville et son château. Ce bel endroit me fait presque penser à l'Ardèche, mon département adorée et dont je me languis. J'admire les petites ruelles, les maisons, dont quelques unes en pierres, les espaces verts...Chaque nom de rue est en rapport avec la royauté, c'est plaisant et sympathique à lire. 
Arrivés au château, nous rencontrons déception sur déception. Nous nous attendions à rencontrer un village médiévale dans la cour, mais non. Il n'y a rien que des chalets en bois qui vendent de quoi se restaurer ou des bricoles. De plus, des cordes nous interdisent d'aller à certains endroits, admirer certaines vues. En effet, plusieurs minutes après, les bénévoles du spectacles, vêtus en tenue médiévale, arrivent et jouent divers scénettes au delà des cordes. Quelques scènes de vies sont plaisantes et sont un régal pour les yeux. 
La nuit tombe et l'on se rend compte que nous avons oublier de quoi nous couvrir pour le spectacle! Il fera moins de 15°dégré quand nous serons dans les gradins. 
Le spectacle commence et je regrette de ne pas avoir pris ma voiture pour cette journée. Je serais vite rentrée chez moi!
Immense déception. L'histoire qui se joue n'est pas du tout crédible : commenter un duel comme un match de foot par exemple, un ange, un démon...
Bref, les décors et costumes sont pourtant splendides, c'est bien dommage!
Bon, le feu d'artifice magnifique! Et le ciel étoilé, même en Ardèche je n'en ai pas vu de si étincelant...

Soissons + Fiançailles 004

Soissons + Fiançailles 006

Soissons + Fiançailles 051

Soissons + Fiançailles 066

Soissons + Fiançailles 069

 

 

Journée assez mitigée donc, mais plaisante tout de même...

Posté par Eninera à 22:25 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

mercredi 18 juillet 2012

Zoom sur...

Le lac bleu. Mais d'un bleu! 
Il se situe dans le Pas-de-Calais, vers Roeux/Plouvain. 

C'est une ancienne carrière dans laquelle une grue a percé une nappe/source qui a rempli le sentier. 
Les machines sont encore au fond (18 mètres) ainsi que des voitures et autres matériaux utilisés. 
Depuis la nature a repris ses droits, des poissons s'y délectent, les insectes butinent, volant de fleurs en branches. 
Avant, on pouvait s'y baigner et faire vraiment le tour du lac. Seulement l'eau était potable, nous la polluions. Interdiction donc d'y patauger. 
Beaucoup ne respectant pas cette nouvelle loi, un carnage a été opéré autour de ce beau site. Des butes et fossés ont été installés nous interdisant l'accès total au lac. 
Nous y sommes retournés aujourd'hui et pu constater les "dégâts" (oui, ça faisait bien des années que nous n'étions pas y retourner). Il n'y a quelques points de vue sur le lac, le reste n'est que barrières (en bois quand même) et grillages. 
Avant, il y avait du monde. Aujourd'hui, on a croisé moins d'une dizaine de personnes!

Je trouve bien dommage de dégrader un si beau site alors que, même la baignade n'y étant pas autorisée, nous aurions pu le sublimer, l'agrémenter aux alentours. 
Aujourd'hui, il est plus à l'abandon qu'autre chose...

Quelques photos! 

Le lac...

Lac bleu 003

Lac bleu 009

Lac bleu 011

 

Une petite libellule! Je voulais également photographier une libellule bleue, mais pas pu snif

Lac bleu 021

 

Un petit champignon...

Lac bleu 041

 

Et mon Loulou, bien content de sa balade...

Lac bleu 048

Posté par Eninera à 20:31 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


mardi 17 juillet 2012

Un mot sur...

Les Âmes Vagabondes, de Stephenie Meyer.

 

Titre : Les Âmes Vagabondes.
Auteur : Stepheni Meyer
Nombre de tome : 1
Date de sortie : Paru. 
Genre : Science-Fiction, Romance.

 

RésuméLa Terre est envahie. L’humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Melanie Stryder vient d’être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l’être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, il y a un homme qu’elle ne peut pas oublier. L’amour pourra-t-il la sauver ?

 

Mon avis : Ce que je m'apprête à vous dire va vous choquer, vous horrifier même, mais oui! ce livre est une merveille, que dis-je! un bijou, un diamant!
Je vous entends crisser des dents, je vois vos poings se serrer et je comprends votre question "Comment Stephenie Meyer a-t-elle pu écrire un chef-d'oeuvre?".
Mais grâce à son talent! Car oui, il en faut pour passer de sa saga de vampires à ce livre. Ne vous scandalisez pas, je m'explique!

La saga est destinée à un public d'ado (hum! je l'ai lu, ai beaucoup aimé jusqu'à l'hécatombe des deux derniers tomes! Un désastre, mais passons), elle a écrit donc de manière à ce que ses lecteurs s'identifient beaucoup plus facilement. L'héroïne (j'aurais pu l'appeler la naïve, ou la gourde, mais quand même!) a donc le même langage, les mêmes préoccupations, les mêmes états d'âmes que ceux qui la lisent. 
Stephenie Meyer a donc su retranscire ce que les ados recherchent. Je ne nie pas que l'engouement pour le film a, quelque peu, aidé la mise au sommet de cette saga littéraire. Mais il n'empêche que la qualité, je dis bien qualité, est présente dans ce livre. 

Et on la retrouve avec Les Âmes Vagabondes. J'étais, comme beaucoup je suppose, sceptique. Je ne voulais pas lire un seul autre livre de Stephenie Meyer, l'étiquette de sa saga lui collant méchamment à la peau. Mais la magie de Noël aidant (et surtout le fait qu'un cadeau ne se refuse pas!), je l'ai quand même lu. 
Et là! Le choc. Ce livre est exceptionnel, un véritable coup de coeur. J'ai lu la biographie pour être sûre et certaine qu'il s'agissait bien de l'auteur de Fascination et tutti canti. .
Bien qu'il a été difficile pour moi de me faire à l'idée générale du livre (se faire voler son corps par une âme voulant "vivre"), je l'ai dévoré.  
Il est clair que ce livre n'est plus adressé à un public d'ados, mais bien à des personnes adultes et mâtures. L'écriture est approrié pour lui, les mots, les termes, les dialogues, tout y est adapté. On ne rigole plus, nous sommes bien entrés dans la cour des grands. 
A côté de ça, l'histoire est cohérente, plaisante, on n'y rencontre aucun temps morts (quand on sait que Stephenie Meyer nous a écrit un tome pour rien avec sa saga de vampire.), les personnages sont sympathiques et on s'y attache très vite. 

Alors, je vous le conseille : mettez vos appréhensions de côté et délectez-vous avec ce livre! 

 


La première de couverture

Les-ames-vagabondes

 

L'avez-vous lu? 
Qu'en pensez-vous?

Zoom sur...

Eliot! Mon petit chien adoré! Il a tout juste trois ans, c'est un amour de chien.
Doux comme un agneau, il illumine mes journées. J'aime son tendre regard.

Malheureusement pour moi, il déteste les photos. Pire encore depuis que j'ai mon reflex.
Je dois ruser, trouver mille et un prétextes pour qu'il regarde dans ma direction et reste surtout dans le cadre...

Mais j'l'aime quand même mon Loupiot!

 

reflex 090

Posté par Eninera à 17:58 - - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 16 juillet 2012

Un mot sur...

Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre, Ruta Sepetys. 

 

Titre : Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre
Auteur : Ruta Sepetys. 
Nombre de tome : 1.
Date de sortie : Paru. 
Genre : Drame, historique. 

 

RésuméLina est une jeune Lituanienne comme tant d'autres. Très douée pour le dessin, elle va intégrer une école d'art. Mais une nuit de juin 1941, des gardes soviétiques l'arrachent à son foyer. Elle est déportée en Sibérie avec sa mère et son petit frère, Jonas, au terme d'un terrible voyage. Dans ce désert gelé, il faut lutter pour survivre dans les conditions les plus cruelles qui soient. Mais Lina tient bon, portée par l'amour des siens et son audace d'adolescente. Dans le camp, Andrius, dix-sept ans, affiche la même combativité qu'elle... Le récit de Lina vous coupera le souffle. Vous n'aurez qu'une envie : faire partager cette histoire aussi terrible qu'exemplaire, qui irradie d'amour et d'espérance. Déjà un classique dans de nombreux pays.

 

Mon avis : ce livre est sublime, poignant. Bien que la famille de Lina, ainsi que Lina, ne soit que pure imagination, il n'en est rien des faits que se déroulent autour d'elle, ce qu'elles traversent. 
L'auteur a recueilli tous les faits auprès de membre de sa famille, de leurs amis. Ils ont raconté ce qu'ils ont vécu durant ces années de cauchermar, de douleur, de cruauté innommable. 
Cette famille fictive est une pointe de douceur, de candeur, d'amour dans la noirceur qui les entoure. On ne peut que souffrir avec eux, mais également espérer, croire en leur libération, en leur vie tout simplement. 

J'ai mis un peu de temps à le commencer. Je pensais que l'histoire se déroulait dans un camps de concertation, et non dans un kolkhoze. Bien que peu de choses changent entre les deux, le contexte politique est différent, nous ne sommes plus dans la même optique selon les précurseurs de ces horreurs. 
Néanmoins, le combat de ses personnes emprisonnées reste le même : la survie. 

L'écriture est douce. En plus d'inclure la famille pour rendre l'histoire moins "violente", l'auteur écrit de manière légère. Elle ne veut pas nous terroriser en nous retraçant ces faits historiques, elle veut juste nous mettre au courant, nous informer ce que beaucoup ont traversé dans un silence glaçant. 

Je vous conseille ce livre, une fois commencé, on ne s'arrête plus! 

 

La première de couverture : j'ai craqué sur cette couverture qui parle beaucoup : l'espoir est toujours là. Caché à notre vue. Mais tout près.

 

Ce qu'il n'ont pas pu nous prendre

 

L'avez-vous lu? 
Qu'en avez-vous pensé? 

Posté par Eninera à 22:49 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Un mot sur...

La saga Percy Jackson, de Rick Riordan. 

 

Titre : Percy Jackson
Auteur: Rick Riordan. 
Nombre de tome : 5, qui sont : Le voleur de foudre, La mer des Monstres, Le sort du Titan, La bataille du labyrinthe et Le dernier Olympien
Date de parution : Tous sortis. 
Genre : Fantasy, Fantastique, Historique (?).

 

Le résuméÊtre un demi-dieu, ça peut être mortel... Attaqué par sa prof de maths qui est en fait un monstre mythologique, injustement renvoyé de son collège et poursuivi par un minotaure enragé, Percy Jackson se retrouve en plus accusé d'avoir dérobé l'éclair de Zeus ! Pour rester en vie, s'innocenter et découvrir l'identité du dieu qui l'a engendré, il devra accomplir sa quête au prix de mille dangers.

 

Mon avis : Ce livre est un régal! Je suis à la base une passionnée de la mythologie grecque, mais j'étais sceptique quand au fait de les installer dans notre monde actuel. Comment des dieux et déesses en toge et sandale trouveraient leur place dans une civilisation on ne peut plus différente de la leur? Les verra-t-on manipulant téléphone portable et autres nouveaux gadgets? 
Rick Riordan a répondu à ma question. Il les a intégré avec une facilité déconcertante, nous les faisant fondre dans le décor de manière aussi naturelle que possible au point que l'on en vient à se demander s'ils ne sont pas vraiment de notre époque. Bien que certains restent raccord à leur temps, comme Héra, on voit certains dieux habillaient à la dernière mode avec les derniers high-tech en main (ou poche), comme Arès.

Pour ceux qui ne connaissent pas plus que ça, ou très peu, la Mythologie grecque, cette saga est le moyen d'en savoir un peu plus. Les batailles, les attributions des dieux, leurs enfants, les noms, les affiliations...bref, on apprend tout en s'évadant. Je vous rassure, tout ceci n'est pas déversé en un immense pavé long et ennuyeux. 
Non, tout ceci se fait au fil des tomes, par petite dose et au bon moment. 


Pour ce qui est du héros, de ses amis et ennemis (eh bah oui quand même, et pas qu'un! Non mais!). On se reconnaît dans chaque personnage, on devient le personnage. On vit avec lui son épopée, son aventure est nôtre. 
Les personnages sont nombreux mais pas trop. On parvient à les retenir, à savoir qui est l'enfant de, son rôle etc. Et, très important, aucun n'est oublié en cours de route. J'entends par là qu'à l'ultime chapitre, nous savons ce qu'ils deviennent (ou pas encore du moins pour certains). C'est une bonne chose quand beaucoup de livres nous laissent sur notre faim quand à quelques personnages. 
Quand aux aventures, elles se suivent mais ne se ressemblent pas bien que le fond est quasiment toujours identique. 

Quand à la plume...un bijou! L'écriture est fluide, aucune faute d'orthographe, très bonne syntaxe, l'histoire tient la route du premier au dernier mot, l'humour est justement dosé...

 

Bref, à lire et relire sans modération...

 

Couverture du premier tome

percyjackson01

 

Et il y a la saga-suite! Réjouissons-nous! 

Titre : Héros de l'Olympe. 
Auteur : Rick Riordan. 
Nombre de tome : Inconnu. Deux tomes sont déjà parus, à savoir Le Héros perdu et Le fils de Neptune
Date de parution : 1er mai 2013, avec La marque d'Athéna.
Genre : Fantasy, Fantastique, Historique (?).

 

Ce qui change : ° Les dieux et déesses grecs n'ont plus le monopole. Non! leur homologue romain fait leur apparition. A nous les nouvelles découvertes sur la mythologie mais romaine cette fois. 
° Les chapitres. Finis les chapitres à titres rigolos, place aux chapitres attitrés aux personnages principaux de chaque tome. Il y en a trois à chaque fois, deux à trois chapitres à la suite par personnages avant de passer à un autre héros. 
° La disparition (momentanée, rassurez-vous) de certains (voir beaucoup) héros. Nous accueillons de petits nouveaux tout aussi attachants que ceux de Percy Jackson
° Le décor. Et oui! les romains ne vivaient pas de la même façon que les grecs. Je dirais que c'est le seul petit hic des deux sagas réunis. Après avoir "vécu" durant 5 tomes chez les grecs, s'habituer aux nouveaux décors romains est difficile et délicat. On est vite perdu dans ce nouvel univers. Et ce qui est dommage c'est qu'à peine arrivé, on en part aussitôt. 
° La narration. Étant donné que Percy Jackson n'est plus le héros principal nous passons de la 1er à la 3ème personne. Un peu dommage mais compréhensible.

 

Ce qui ne change pas : ° Nos héros. Ils n'ont pas changé, nous les reconnaissons de suite. 
° La plume de Rick Riordan.  Héros de l'Olympe est écrit de la même façon que Percy Jackson. Tout y est, pour notre plus grand bonheur.
° Les aventures. Aucun temps mort à nouveau, tout s'enchaîne sans que nous ayons le temps de dire ouf! 
° Et tout le reste...

 

Couverture du premier tome : 

les-heros-de-l-olympe,-tome-1---le-heros-perdu-153843-250-400

 

 

 

Et vous, l'avez-vous lu? 
Quel est votre avis? 

dimanche 15 juillet 2012

Mon paradis!

Etant que je suis une passionnée de lecture et que je souhaite également partager mes lectures, je vais vous présenter mes deux bibliothèques. 
Elles habitent mes trésors, et ne tarderont pas à en accueillir de nouveaux puisque quelques uns sont déjà en route =D et que je commande très souvent. Trop peut-être =)

 

Voici donc la première qui ne contient que la fantasy. Le dernier rayon est également composé de livres lus quand j'étais petite. Ils sont délogés au fur et à mesure que d'autres viennent prendre leur place. 

 

Divers 174

 

Et la seconde qui contient de tout. Il y a eu des modifications quand même depuis que les photos ont été prises (il n'y a même pas deux mois!), le dernier rayons dit "Historique" est quasiment fini tandis qu'au second des dvds se sont installés. 

Divers 172

 

 

Enfin, bref, j'adore! 

Posté par Eninera à 20:05 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,